architecte maison dplg 78 yvelines paris construire construction
GUIDE TECHNIQUE
 
eco construction travaux de renovation ecologique materiaux maison construire
LA MAISON ECOLOGIQUE

La maison écologique

La maison écologique associe des éléments techniques et une harmonie de la conception. Il s’agit de concevoir une construction qui intègre des équipements participants d’une intention respectueuse de l’environnement, concevoir un habitat sain, participer à l’effort d’économie d’énergie.

Par ailleurs, l’utilisation de produits labélisés « écologique » doit répondre à différents critères validés par un écobilan : les moyens de productions, les régions de productions, l’impact de sa transformation sur l’environnement, le coût des transports sont autant d’éléments qui classifient ces matériaux.

Cette note descriptive renseigne sur la filière écologique des matériaux utilisés pour la construction de maisons. Il s’agit de décrire des matériaux ou des systèmes d’équipements les plus usités. Ainsi nous répondons à une exigence d’économie et de garantie technique de la mise en œuvre de ces matériaux.

La conception s’intéresse au terrain et en fonction des contraintes topographiques et d’exposition aux intempéries, de créer des talus pour préserver la futur construction. Le site et l’implantation de la maison sur le terrain participe de la qualité de la construction.

Structure

Fondation en maçonnerie classique et vide sanitaire. L’étude de sol déterminera le type de fondation à réaliser.

Elévation mur brique monomur pour les parties en maçonnerie. Brique alvéolaire qui a la caractéristique d’être isolante. L’intérêt est de supprimer l’isolation et de passer un enduit intérieur et extérieur.

En fonction de la région de production utilisation d’une maçonnerie classique avec isolation par l’extérieur et parement brique pleine.

Elévation mur bois : Structure + OSB + isolation + parement intérieur Fermacell ou plaque de plâtre

Associé au complexe de parois en bois, le frein vapeur est nécessaire pour limiter les risques de condensation et d’accumulation de vapeur d’eau dans le logement. Il préférable d’utiliser un frein vapeur à un pare vapeur. Il s’agit d’une étanchéité qui protège a structure bois et facilite un échange thermique entre extérieur et intérieur.

Plancher maçonné au rez-de-chaussée :

- Revêtement
- Chape flottante + plancher chauffant
- Isolant
- Dalle de compression
- Poutrelle + entrevous PSE

Plancher bois à l’étage :

- Revêtement de sol en plancher bois cloué ou possibilité de poser un revêtement souple Linoleum (hors salle humide)
- Couche intermédiaire en panneau OSB avec bande insonorisante sur solive + isolant dans les vides entre solives
- Solives et recouvrement en plaque de plâtre ou Fermacell

Equipement

ECS : BEC solaire couplé à une production chaudière gaz à condensation. Dans ce cas la chaudière alimente un chauffage central avec installation d’un plancher chauffant ou parois verticale chauffante. La performance du chauffage est optimisée par inertie : agir sur l’accumulation d’énergie dans une masse qui l’a restitue.

La conception de la maison prend en compte l’orientation et l’ensoleillement pour chauffer des éléments de masse (mur de maçonnerie) qui restitue la chaleur : mur de brique face à une baie vitrée ou une toiture vitrée.

Poêle bois comme production d’appoint de chaleur, dans ce cas la conception de la maison participe de ce principe de chauffage : concevoir un volume libre, point central de la construction qui communique avec les différents lieux de la maison.

Les pompes à chaleur sont une alternative performante au chauffage d’une maison si celle-ci dispose d’une isolation de qualité. Deux grands principes sont développés soit les calories sont pompées dans l’eau ou la terre, il s’agit de géothermie soit les calories sont captées dans l’air nous parlerons d’aérothermie. Ce dernier n’est pas à retenir compte tenu du mauvais coefficient de performance. Le système de captage dans le sol ou la nappe phréatique sont performant avec une performance accrue pour le captage dans la nappe phréatique.

Les systèmes de géothermie nécessitent des constructions passives et des installations de chauffage par inertie comme le plancher chauffant pour optimiser le rendement.

Des systèmes de couplage sont possible par exemple chauffe eau solaire et une PAC aire/eau de faible puissance, diminue le coût d’investissement et le coût d’utilisation.

Equipement électrique : la protection des habitants contre les champs électromagnétique doit être traitée dans les constructions en bois qui préservent insuffisamment de ces expositions qui peut entrainer des gênes pour les personnes sensibles. La protection du réseau réside par l’emploi de câbles blindés. Le surcoût existe, il est à quantifier.

Equipement plomberie : pose classique en cuivre ou PER. Double réseau pour l’alimentation en eau de récupération de la machine à laver le linge, les WC et un robinet de jardin. Les équipements de robinetterie, chasse d’eau reçoivent des régulations d’eau.

La couverture

Les matériaux de couverture à pente : ardoise, tuile, zinc… sont souvent empruntés au style de la région.

L’usage du bois est aussi une alternative écologique, les toits en bardeaux de bois apporte une réponse qualitative mais très couteuse (bardeau de châtaigné, de mélèze, de douglas… doivent être taillé à la main pour éviter un vieillissement prématuré).

La couverture en bois n’est pas à retenir dans une production industrielle.

En revanche, la conception d’une toiture végétalisée renvoie à une forte image de construction écologique.

La toiture végétalisée est soit plate soit en pente. Pour une toiture plate la difficulté est d’assurer l’étanchéité parfaite de l’ouvrage : elle se compose étanchéité avec membrane antiracinaire, panneau filtrant, substrat en terre, végétation.

Pour le toit en pente : la pente est comprise entre 25° et 40°, la difficulté est de préserver le substrat du glissement. Elle se compose d’un voile d’égalisation, d’une étanchéité résistant aux racines, d’un isolant, d’un voile protecteur, d’une structure d’accrochage en bois, d’une membrane à crampon pour les couvertures supérieures à 25°, substrat en terre argileuse expansée, végétation pelouse ou plantes vivaces.

L’intérêt d’une couverture végétalisée est de réaliser une isolation performante et d’offrir une meilleure intégration dans le site.

Isolation

La qualité apportée à l’isolation participe du confort de l’habitation et de limiter l’impact polluant. C’est aussi par la nature de l’isolant mis en œuvre que l’on qualifie abusivement une construction écologique.

Deux conceptions d’isolation sont à envisager soit par l’extérieur soit par l’intérieur avant de retenir le matériau.

L’isolation par l’extérieur permet d’éliminer les ponts thermiques. Ce principe peut être retenu pour les parties en maçonnerie : brique en façade + isolant type perlite en vrac + mur intérieur.

L’isolation par l’intérieur est celle que l’on retrouve dans une construction en bois ou l’isolant est intégré dans le panneau de structure.

Les isolants à forte valeur écologiques : sont le chanvre, le bois, la cellulose… Ils sont des isolants couramment employés il en existe d’autres plus marginal dont le prix est supérieur, le lin, les laines de mouton…

Le chanvre se pose en rouleau comme une laine minérale soit en combles perdus soit le long des rampants.

Le bois issu des déchets recyclés est transformé en fibres compressées en panneau ou en laine. La fibre de bois participe à augmenter l’inertie.

Les constructions à ossature bois ne sont reconnues pour leur inertie. Ce déficit doit être compensé par la mise en œuvre d’ouvrage intérieur masse à inertie comme des murs de refends, cloisons Fermacell, dalle au sol, dalle au plancher.

Menuiseries

Les menuiseries qui répondent le mieux au concept écologique sont les menuiseries en bois. Le PVC est largement répandu (moins couteux) mais issu de l’industrie pétrochimique et utilisant des métaux lourds pour stabiliser les profilés en cas d’incendie ces produits sont hautement toxiques. Les menuiseries aluminium ne sont pas à retenir, couteuse et doté d’un écobilan négatif à cause de l’énergie grise utilisé pour produire l’aluminium.

Le triple vitrage se développe, offrant un coefficient de transmission thermique de 0,8W/m²K au lieu de 1.2W/m²K pour le double vitrage. Les inconvénients : l’épaisseur de la menuiserie recevant un ensemble 4/124124 soit 36 mm d’épaisseur, n’est pas sans effet sur une détérioration de la luminosité. Le poids n’est pas sans effet sur les cadres des menuiseries devant reprendre une charge de 30kg /m² contre 20kg/m² pour une menuiserie à double vitrage.

La ventilation

La ventilation de l’habitation participe de la pérennité des ouvrages mis en œuvre et du confort de vie des habitants. L’installation d’un VMC double flux régule le degré hygrométrique et limite la déperdition de chaleur.

Le puits canadien participe du même procédé, il apporte un confort de vie important. La conception de la maison doit accompagner cet équipement.

Façade

Le bardage bois extérieur peut recevoir différents aspects soit horizontal en clins ou frises feuillurés ou vertical avec des planches à simple recouvrement.

Equipement extérieur

Terrasse en bois pour répondre au traitement du seuil, du rapport entre extérieur et intérieur. Cet équipement qualifie la construction par rapport à d’autres qui en sont dépourvus.

Récupération d’eau de pluie reliée à un réseau autonome de distribution dans la maison pour alimenter machine à laver le linge, les WC et alimentation pour le jardin.

Assainissement

Les eaux usées proviennent des lavabos, éviers, douches, machines à laver, les eaux vannes contiennent les matières fécales et les urines. Leur traitement est une partie importante de la protection de l’environnement lors du rejet des eaux.

La mise en place d’une micro station d’épuration aérobie par boues activées est une solution performante. L’autre système à retenir est le jardin filtrant par lits filtrants plantés.

Ces solutions ne sont pas validées par les autorités sanitaires et règlements, des dérogations sont à demander pour leur installation. Les solutions envisagées par les bureaux d’études pédologique sont les fosses toutes eaux à filtration par lit de sable.

Guide technique de la maison écologique
Les étiquettes

  • eco
  • construction
  • travaux
  • rénovation
  • écologique
  • matériaux
  • construire
  • architecte
  • guide technique